Angélus : le Pape appelle à garantir la sécurité des migrants

Angélus : le Pape appelle à garantir la sécurité des migrants

Après la prière de l’angélus, le Pape François a lancé un nouvel appel en faveur des migrants. Il exhorte la communauté internationale à éviter les naufrages en Méditerranée.

L’actualité internationale s’est de nouveau invitée ce dimanche 22 juillet place Saint-Pierre. Le Pape François, après le commentaire de l’Évangile du jour et la prière de l’angélus, a évoqué le sort des migrants qui tentent de traverser la Méditerranée, entre l’Afrique et l’Europe.

Il a ainsi parlé des «nouvelles dramatiques des naufrages des embarcations chargées de migrants» qui lui sont parvenues ces dernières semaines. «J’exprime ma douleur face à de telles tragédies et j’assure les disparus et leurs familles de mon souvenir et de ma prière» a-t-il déclaré.

Le Pape s’est ensuite adressé aux États : «j’adresse un appel plein de tristesse afin que la communauté internationale agisse avec décision et promptitude, afin d’éviter que de telles tragédies se répètent, et afin de garantir la sécurité, le respect des droits et de la dignité de tous.»

Les Européens plus que jamais divisés

Si les arrivées de migrants sont moins nombreuses, le changement de politique de la part du gouvernement italien, jusqu’alors en première ligne pour le sauvetage des migrants et de leur accueil à terre, a provoqué plusieurs incidents. Des navires d’ONG se sont vus refuser l’accès aux ports de la péninsule, les contraignant à allonger leur route pour débarquer les naufragés.

L’absence de politique commune de la part de l’ensemble des pays européens complique la situation. Aucun État n’est prêt à accueillir massivement les migrants sur son territoire, aucun ne veut installer des centres d’accueil comme les gouvernements européens l’ont pourtant décidé pour soulager l’Italie. Les pays d’Afrique du Nord ont eux aussi refusé de créer ce genre de structures. Le dossier apparait ainsi plus que jamais dans l’impasse.

Le Pape en première ligne

Le Pape a depuis le début de son pontificat multiplié les appels en faveur de ces personnes qui tentent de fuir la guerre ou la misère. Il s’est ainsi rendu sur l’île italienne de Lampedusa, un des premiers territoires européens abordé par les migrants, ou en Grèce, sur l’île de Lesbos, en compagnie notamment du patriarche œcuménique de Constantinople. Mais la situation n’a guère évolué et le secours des migrants est même devenu plus compliqué.

Related posts

%d blogueurs aiment cette page :