Supérieur général et Missionnaire

Supérieur général et Missionnaire

Pendant tout ce temps, Eugène demeure le supérieur général des Oblats. Après l’acceptation d’une mission dans la Corse toute proche en 1834, à partir de 1841, la petite société commence une période de grande expansion. Eugène reçoit de nombreuses demandes de l’étranger, et malgré le personnel réduit il répond dans la foi. C’est en 1841 que partent les premiers Oblats pour le Canada. Sans tarder ils s’aventureront dans les vastes plaines de l’Ouest pour atteindre bientôt le Cercle polaire. D’autres pays suivent: l’Angleterre en 1842, les États-Unis et Ceylan (aujourd’hui Sri Lanka) en 1847, l’Afrique du Sud en 1851 et l’Irlande en 1855.

Toujours prolifique, Eugène entretient une impressionnante et volumineuse correspondance avec ses missionnaires. À travers ses lettres, il se révèle comme un pasteur attentif, préoccupé de tous les aspects de la vie et de la mission de ses fils. Comme homme apostolique, il est en mesure de les encourager, de leur donner des conseils, de les corriger, de les appuyer.

Il est animé d’un sens profond de paternité spirituelle et vit en union intense avec ses missionnaires qui ont à soutenir de durs travaux dans leurs terres lointaines. Même s’il n’est jamais allé au-delà des frontières de l’Europe (à l’exception d’un bref voyage en Algérie), saint Eugène avait la préoccupation de toutes les Églises. Un évêque qui venait de lui rendre visite dira de lui ensuite: “J’ai rencontré l’apôtre Paul”.

Related posts

%d blogueurs aiment cette page :