Sainte Marie Mère de Dieu – Jour de l’An

Sainte Marie Mère de Dieu – Jour de l’An
  1. Nous sommes contents de nous ressembler autour de toi, aujourd’hui, Marie, avant tout car tu es une femme. Nous retrouvons en toi le génie de la femme, la délicatesse et la tendresse de toute femmes ; la fragilité et la force qui font de la femme une créature extraordinaire. En toi nous retrouvons la dignité et la grandeur de toute femme, la capacité de porter les poids de la vie, l’endurance dans la fatigue, la patience dans la souffrance. Comme toute femme, toi Marie, tu connais ce qui est nécessaire à la vie, au bien être, à l’épanouissement de tous. Tu es femme et cela facilite ton regard sur chacun, un regard pur, serein et aimant. En toi femme de la nouvelle alliance Marie, nous retrouvons la vérité sur l’être humain créé à l’image de Dieu, en toi nous voyons la vérité des relations plus humaines entre tous, car tu nous apprends à vivre avec les autres et tu nous aide à entrer en relations avec tous.

Merci à toi, femme, pour le seul fait d’être femme! Par la perception propre à ta féminité, tu enrichis la compréhension du monde et tu contribues à la pleine vérité des relations humaines. (JP II, lettres aux femmes, 1995)

Merci à toi Marie, qui montre à toutes les femmes comment être joyeuses dans le bonheur et fortes dans l’épreuve, toi qui a connus la joie de rencontrer le Seigneur et d’être ferme dans la foi aux pieds de la croix.

  1. Nous sommes contents de nous ressembler autour de toi, aujourd’hui, Marie, avant tout car tu es une Mère. Tu es notre Mère. C’est le titre le plus beau que nous pouvons t’offrir, car cela exprime la vraie nature de ce que tu es. En te reconnaissant comme Mère nous voulons être vraiment tes fils, tes enfants. Oui, Marie, tu es notre Mère, tu veille sur nous. Tu es à coté de nous dans les joies comme dans les peines ; dans la douleur de nos familles, dans nos souffrances physiques. Dans la maladie tu es là présente et vigilante pour nous assister, nous secourir. Tu es Mère lorsque tu essuies nos larmes et te penche sur nos blessures. Comme toute Mère tu es prévenante, tu sais en avance nos besoins et nos demandes ; tu connais le cœur de chacun et personne n’est étranger pour toi. Aide nous à t’accueillir comme Mère, éveille nous, pour te reconnaitre comme Mère et ne jamais nous éloigner de toi. Vois tant de fils qui se sont éloignés de ton Fils et rappelle tous avec ton regard de miséricorde, oh Mère pleine de bonté et de tendresse. Veille sur notre pays, sur les fils et filles de ce pays que l’entente et le dialogue ne s’éloigne jamais de nos communautés et de nos familles. Toi Mère de l’amour et de la paix.

Merci à toi, femme-mère, qui accueilles en ton sein l’être humain dans la joie et dans la peine d’une expérience unique par laquelle tu deviens sourire de Dieu pour l’enfant qui vient au monde, tu deviens le guide de ses premiers pas, le soutien de sa croissance, puis le point de repère sur le chemin de sa vie. (JP II, lettres aux femmes, 1995)

Merci a toi Marie, Mère de l’humanité et de l’Eglise qui nous apprends le don de nous mêmes et la fidélité en tout moment.

  1. Nous sommes contents de nous ressembler autour de toi, aujourd’hui, Marie, avant tout car tu es notre Reine. Nous reconnaissons en toi celle qui à été élevée au dessous des cieux avec ton âme et ton corps. Tu veille sur notre humanité assoiffée de bonheur, tu accompagne notre chemin d’hommes et de femmes souvent désemparés et perdus dans ce monde de plus en plus difficile. Tu règne, oui tu règne car tu as été la Servante du Seigneur. Reine et Servante ne se contredisent pas, car dans le dessin de Dieu celui qui veut être grand doit être le serviteur de tous. Reine, oui tu es notre Reine car sans toi nous risquons de nous perdre, sans toi notre vie sombre dans l’abime du mal, mais avec toi nous sommes en sécurité, nous sommes tranquilles. Règne sur nous Marie, règne sur nos familles, règne sur nos Paroisses, sur notre Eglise et sur le Monde entier. Aide nous à hâter la venue du royaume de ton Fils Jésus, la seule vérité qui puisse éclairer notre humanité, le seul qui puisse nous donner une authentique liberté. Règne sur nous avec ton Fils, Marie, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen

Réjouis-toi Reflet de la clarté de Dieu

Réjouis-toi Pont qui unit la terre au ciel

Réjouis-toi inébranlable soutien de notre foi

Réjouis-toi Flambeau qui porte la Lumière véritable

Réjouis-toi Espérance des biens éternels

Réjouis-toi Source intarissable d’allégresse

Réjouis-toi Tabernacle du Dieu vivant

Réjouis-toi Trésor inépuisable de la Vie

Réjouis-toi Guérison de mon corps

Réjouis-toi Salut de mon âme

Related posts