Saint Eugène de Mazenod

bandeauheader-for-Wordpress-revised

Eugène de Mazenod naît en France, à Aix-en-Provence, en 1782, dans une famille de juristes. Son père Charles Antoine de Mazenod était président du parlement d’Aix. Sa mère Marie Rose Joannis, d’origine bourgeoise apportait un réalisme pratique et avisé. Cette union marquée par des valeurs sociales complémentaires devait assurer au jeune Eugène tout ce qu’il lui fallait pour une vie confortable et pleine de promesses.

Ce monde idyllique est balayé par la Révolution française en 1789. Après que son père eut manifesté son opposition à la Révolution, toute la famille dut chercher refuge en Italie. En 1790, une nouvelle période douloureuse commence pour Eugène.

Ce furent des années d’instabilité familiale, de pénurie et de danger. La famille doit émigrer successivement à Turin, à Venise, à Naples et à Palerme.

C’est dans la pauvreté qu’Eugène vivra son adolescence. Privé de compagnons de son âge, dans l’incapacité de suivre un programme académique normal, il est aussi séparé de sa mère qui demande le divorce afin de retourner en France et de recouvrer ses biens.