Formation au séminaire

Formation au séminaire

De 1808 à 1812, comme séminariste à Saint-Sulpice à Paris, Eugène de Mazenod est guidé par MM. Émery et Duclaux. Ces saints prêtres encouragent Eugène à continuer à développer un esprit de ferveur, de régularité et de travail. Eugène, malgré les risques personnels qu’il encourt, s’engage à servir fidèlement le pape et à l’assister alors que celui-ci est prisonnier de Napoléon à Fontainebleau.

Le désir d’Eugène de devenir le prêtre des pauvres continue à se développer. Le contact direct avec les jeunes abandonnés et les prisonniers de guerre renforce le désir d’Eugène de se consacrer entièrement aux marginaux. En même temps, il continue à entretenir le désir de réparer pour ses propres fautes et pour les péchés de tous les chrétiens qui ont abandonné l’Église. C’est ainsi qu’il participe aux activités de la Congrégation mariale et à celles d’un groupe missionnaire établi par son ami et confrère Charles de Forbin-Janson. Souvent il exprime le désir de coopérer avec le Christ pour le salut du monde, pour que le sang répandu par le Christ soit efficace pour les autres comme il l’avait été pour lui.

Related posts